Écoute d'un amplificateur CL3 Gemincore 250

( par DominiqueP )

Après avoir réalisé le montage d'un amplificateur sur la base des modules Gemincore de CL3, je suis allé l'écouter chez William, un autre membre de MELAUDIA pour une écoute comparative avec son Hiraga 20 W Classe A.

Composition du système

Nous avons commencé par écouter le système résident de William sur une sélection de musiques choisies par ses soins : CDtest MELAUDIA, jazz, voix, ensembles orchestraux. Puis nous avons remplacé le 20 W Hiraga par le Gemincore 250 pour enfin revenir au 20 W Hiraga.

20 W Hiraga

Le système résident présente des caractéristiques d'écoute bien connues et identifiées par la plupart des audiophiles. Elles se résument par une grande homogénéité dans la restitution du message sonore : une énergie respectable du grave, du corps dans le bas médium contribuant à donner de l'assise aux voix, un médium maîtrisé et un aigu bien filé procurant une écoute domestique apaisante même è niveau confortable.

Gemincore 250

La transition a été vécue comme un choc !
Nous n'avions pas modifié les réglages de niveau à la mise sous tension du Gemincore 250. Nous avons immédiatement été époustouflés par la dynamique du message (CTtest MELAUDIA). À trois reprises, William a dû baisser le niveau du signal devant une telle profusion de dynamique. Cela se traduit par une extrême rapidité dans l'établissement et l'extinction des notes du grave à l'aigu, procurant une sensation de contraste surprenante. Le grave semble descendre beaucoup plus bas avec une énergie à la fois énorme et contenue, si bien que les notes graves deviennent distinctement audibles et ne sont pas fusionnées dans un "boum boum". En contre partie le bas médium devient presque "léger" et du coup les voix semblent beaucoup plus articulées et timbrées. La section médium aigu est elle aussi très différente. Le message est si dynamique qu'il semble maintenant sortir d'une chambre de compression, ce qui se traduit là aussi par une sensation de plus grande énergie restituée tout en filant beaucoup plus haut.

Voilà nos premières sensations. Maintenant, lequel des deux amplis est meilleur que l'autre. La réponse ne va pas de soit. Le retour à l'installation initiale confirme nos ressentis sur chacune de ces électroniques.
Le Hiraga semble très sage et fidèle et procure donc des sensations maîtrisées. L'ambiance de son grave, la rondeur de son bas médium et la délicatesse de son aigu sont rassurantes.
Le Gemincore semble au contraire très fougueux et presque indompté. Un grave explosif, un médium d'une richesse exubérante et un aigu d'une précision millimétrique. Il surprend à chaque note. Avec lui, tous les disques sont à redécouvrir. Autant dire qu'avec un Gemincore on ne s'ennuie pas !


( par William )

À la mise en service de la petite "bête" (le GEMINCORE 250), une dynamique importante, du détail dans tous les registres avec une sensation de temps de réponse extrêmement rapide.
Des couleurs d'instruments ou de voix différentes de l'écoute avec le Hiraga (on a l'impression de changement d'octave).

J'ai baissé le niveau à trois reprises, on a l'impression que celui-ci augmente au fur et à mesure de l'écoute.
Le HP de médium a comme une restitution qualitative de compression, on a l'impression que la membrane papier du medium s'est transformée en diaphragme 2".

Quelques uns des CD m'ont paru de mauvaise qualité comme si ils avaient été mal enregistrés (en particulier IN THE MORNING Joe Louis Walker chez TELARC).
Aussi au bout d'un bon moment d'écoute comme peut-être une pointe d'agressivité (je pense au temps de réponse) comme une envie d'arrêter.

Globalement c'est une autre écoute !!!!!
Affaire à suivre... à approfondir plus en détail.
Avec le Gemincore on a pas le temps de s'endormir...

(   )

(   )

(   )

nous rejoindre • 
join us •