Jean-Marc Plantefève à Roncq le 7 octobre 2018
          portes ouvertes pendant le festival Jazz in Marciac
« précédent | 1 2

Mélaudia in Marciac - février 2018

( par Raoul )

le système principal avec les Voix du Théatre

C'est le système qui tourne à la maison.

le système alternatif

Dominique avait apporté un second système :

l'équipe

J'étais aidé dans cette entreprise de :

Un grand merci aussi à Muriel et son équipe de la médiathèque pour avoir offert le cadre de cette réunion.

le public

Je n'ai pas eu le public que j'escomptais. Mais en plus des 4 ou 5 personnes qui ont répondu à l'invitation, j'ai fait des rencontres non attendues fort intéressantes :

Ce petit monde s'est promis de se revoir.

mes impressions d'écoute

( une génuflexion avant de commencer )

On a fonctionné uniquement en mono-amplification avec le P4000.
On avait le matériel pour pour mettre en œuvre la bi-amplification, mais le temps a manqé.

Le répertoire musical était composé essentiellement d'une sélection de ma discothèque. Quelques visiteurs sont venus avec des CD.

Gunnar nous a passé des séquences enregistrées sur un appareil portable lors de ses périples à vélo. Un niveau de qualité sans prétention mais très vivant.

Daniel nous a fait écouter quelques pièces depuis un nano-ordinateur, un ensemble Raspberry+Hifiberry. J'en connaissais l'existence sans encore avoir eu l'occasion d'y prêté vraiment attention. Ça tient la route, particulièrement en considération de l'investissement.

En alternance, l'écoute du petit système (CHARIO/MARANTZ) était loin d'être inintéressant. Il ne faisait certe pas le boulot du gros système mais n'était pas du tout ridicule. Il donnera une écoute de bon niveau dans une pièce d'habitation normale.

Une expérience que je renouvelle à chaque fois qu'on bouge le système d'enceintes, qui consiste à (re)faire une évaluation de l'apport des coupelles. Initialement, on avait posé les enceintes sur un jeu de coupelles seules, donc une interface rigide. On a ensuite remis le dispositif complet, la bille et la deuxième coupelle.
Toujours sur le même extrait : Shirley Horn - You won't forget me /Beautiful love (CD VERVE 847.879-2).
Toujours le même constat, on gagne dans la mise en place de la voix, sa présence, alors qu'on pourrait s'attendre plutôt à gagner dans le grave.

Les dimensions plus généreuses que mon salon, en hauteur et en largeur permettent l'installation d'une plus belle image sonore.
Sur la qualité des timbres, la dynamique, par moments sur certains enregistrements, j'ai eu le sentiment qu'il sonnait moins bien. Au final, je penche plutôt pour le fait que le système montre davantage sa capacité à sublimer les bons enregistrements et par contraste à creuser l'écart avec les moins bons.

Pour ce qui est du volume sonore, il est apparu nécessaire de ne pas descendre en dessous d'un certain seuil. Au début je me retenais de pousser les watts, de crainte d'exciter les résonnances de la salle. Sur ce plan aussi, dans mon salon, j'écoute souvent à niveau assez modéré (si... si...), sans me heurter à la même contrainte. Une autre différence dans le comportement des salles.

retour à la maison

Deux heures pour démonter et tout rapatrier chez moi. On a bien mérité le concert à L'Astrada : duo de piano jazz Baptiste Trotignon et Alain Jean-Marie, pour se recaler les oreilles.

Il m'a fallu la journée de dimanche plus deux soirées pour tout réinstaller et rebrancher.
J'ai profité de ce remue-ménage pour mettre de côté les amplis en prêt que j'allais rendre. Ce qui m'a fait regagner de la place au sol et surtout de éclaicir le cheminement des câbles, ce qui m'a permis de faire disparaître une ronfle indésirable.


commentaires : http://forums.melaudia.net/showthread.php?tid=7292

« précédent | 1 2
nous rejoindre • 
join us •