Jérôme Grâce à Jean-Michel, on a fait des mesures ce WE, et il ressort que :
 
1) il y a des retards des pavillons (médium et bas-medium) par rapport au tweeter et 416-8B. C'est bien sûr lié à la distance entre les bobines des differents transducteurs. Une solution simple est d'aligner géometriquement ces centres émissifs, par exemple en posant les pavillons de médium et bas-medium sur une table devant les ONKEN W. Pas forcement tres esthetique, mais efficace. Ca presente aussi l'interet de découpler mécaniquement les pavillons du caisson, ce qui est tout bénéf.
 
2) le pavillons de médium n'est pas filtré en haut. Or, il monte tranquillement à 18kHz avec une TAD 2001, et il n'est pas aligné avec le tweeter. Résultat : de 8 à 18kHz, il y a un 'doublon décalé' qui ne doit pas aider à clarifier le message sonore. La solution, c'est de supprimer le tweeter quand on utilise une TAD2001, ou de veiller au parfait alignement tweeter/TAD2001.
 
Par ailleurs, il me semble que le préamp DC1 doit être mis en quarantaine car il est bien enrhumé, et que le convertisseur de François est obligatoire pour écouter des CD. Le filtre actif de Julien est bien pratique (mais il ne permet pas de regler les délais), tellement pratique, même, que beaucoup ont tendance à tourner les boutons toutes les 30 secondes...
 
C'est un peu 'improvisé' à chaque fois. Mais à chaque fois, on apprend un peu... et puis, il faut garder un peu de liberté, sinon ça vire à une demonstration type 'salon hifi' où on n'a même pas le droit de demander à ce qu'on passe son CD préféré...

Bruno Ce dimanche d'automne je suis allé à Rueil en famille, et mon fils Raffaele s'est bien sûr fait un plaisir de mettre de l'ambiance : rentrer et sortir de la salle d'écoute, faire le pitre devant les Onken, et faire ses commentaires sur le niveau sonore, le tout dans la bonne humeur qui caractèrise les réunions MELAUDIA. Pendant ce temps, certains préparaient le barbecue, d'autres groupes discutaillaient, PDO testait les vins en présence, et Jean-Michel Le Cleach peaufinait le système de la French Team installé le dimanche matin.
 
Le système de la French Team:
Dans le grave 2 HP Cabasse en charge isobarique, dans le médium/aigu une TAD 2001 et un pavillon circulaire profil Le Cleac'h fabriqué par Marco Henry, en platre (superbe). Le tout filtré en digital par un DCX2496, et drivé par une tri-amplification Bryston Power Pack 120, blocs monos de 120W (6 blocs en tout!).
Les CD choisis, assez " démonstratifs ", dévoilaient une dynamique impressionnante, un grave tendu et très bien tenu, sans laisser aller, un médium-aigu précis et défini à souhait, comme la 2001 sait le faire. Le couplage avec le pavillon de Marco semble top.
Seul le bas-médium semblait imprécis, à cause de résonnances de salle difficile à corriger (audible sur les passages complexes et chargés en instruments de musique).
Un très beau système, seulement un peu " mat " pour moi qui suis habitué aux triodes, et manquant aussi un peu " d'immédiateté " (filtrage digital ?).
Les Bryston m'ont beaucoup plû dans le grave, et je verrai bien ça sur mes 515 (Bryston a fait rêvé les audiophiles de la première heure comme moi, avec son 4B!). À moins que les Flying Mole les concurrencent sérieusement?
 
Les Onken de MELAUDIA:
Je n'ai malheureusement pû écouter que très peu le matin, et les changements de configuration étant fastidieux, je n'ai pas profité du système l'après-midi. Le 300B parafeed de Dominique a l'air prometteur, et l'ampli de Gilbert superbe. Vivement la prochaine séance?
 
Les amis:
Palabres en tout genre, rencontre de nouveaux audiophiles sympas, comme Didier Sies ou Phil, ainsi que tous les autres, comme Franck qui a bien reçu son " armoire électrique " avec à l'intérieur les 3 amplis EL34 Klangfilm et leur forêt de cable!, PDO qui m'assure que ses Tannoy " peuvent " marcher avec des totors, et trouve le petit blanc Montlouis pas dégueu (là, il a pas tort !), bref une bonne bouffe enterre bien des haches de guerre!
 
Le film d'Aldo:
J'ai pu faire profiter à tous de la vue des superbes répliques WE 15A, et du magnifique système vintage d'Aldo, Julien étant le plus admiratif de tous : mais non tes Sato ne sont pas ridicules! Comme je faisais remarquer que même sur ce film numérique, on percevait la présence de ce système exceptionnel, ainsi que la réverb éxagérée de la pièce, PDO constata que les WE, " c'était au moins aussi bon que des HP de portable Apple :-) "
 
Ça me rappelle Alain Loto qui affirmait aussi que sur sa vidéo, on entendait " quand ça le faisait ".
 
Petite discussion avec Jean-Michel et Marco, admiratifs devant les WE ; JMLC qui me disait que le système Blue Thunder (SP n8) de Christian Rintelen, à base de TAD 4001 + pavillon frontal avec des Focal Audiom 15, n'était " pas terrible ", avec un problème de filtrage : un mythe pour moi un peu écorné au passage! Par contre les pavillons de Marco aiment les moteurs TAD : CQFD?

Ludovic Enfin un système Onken qui commence à bien fonctionner en 4 voies avec un filtre actif analogique.
On a découvert un petit ampli numérique qui a très bien tenu le caisson de grave (voire trop bien, les enregistrements récents très trafiqués ne passaient pas du tout, pas vrai Alain?...).
 
On a testé divers amplis dans le médium et l'aigu, mais leur diversité technique et les problèmes de mise en oeuvre ne nous ont pas permis de nous faire une idée précise de leur qualité.
 
Le changement systématique d'ampli ne nous a pas encore permis de régler
correctement les décalages de phases entre les différentes voies du système.
Faire une correction de phase numérique ou un calage physique?
Je ne pense pas qu'on ai une aversion vis à vis du numérique, c'est juste que tant qu'on n'aura pas fait un système cohérent avec ce que l'on a, ce n'est pas encore utile. Par contre dès qu'on aura stabilisé le système, le numérique apportera sûrement un plus.
 
Quant au système de la "French Team", il a l'air prometteur.

Alain Pour en revenir à ce qui m'importait, l'écoute , j'ai été déçu. Le seule fois où j'ai entendu s'exprimer le système de Melaudia, c'était à la premiere rencontre de Rosny en 2003 ; j'avais pardonné les hésitations du début et trouvé du potentiel.
 
Ce dimanche, je me suis demandé où j'étais. Le système n'était pas réglé, je suis sûr que celà ne venait pas de mon disque (cf. le commentaire de Ludovic), il passe tres bien sur les Eltax, les 604, les Ditton15 ....
 
Les changements de matériel étaient trop fréquents, sans validation, sans maître de cérémonie pour orchestrer. Je pense qu'il y avait trop de niveau dans le grave, pas assez au dessus de 3Khz et manque d'un super aigu. En gros un bourdonnement de grave avec résonnance de pièce, les voix féminines étaient plutôt androgynes, les cymbales étaient en retrait, mates et ne filaient pas.
 
Je pense qu'il faudrait prendre des mesures et faire des repères sur le materiel, position des bobines ou membranes pour calage en phase ou phase inverse, tableau de conversion pour le filtre actif ou passif (valeur en cm d'une 1/2 onde pour chaque fréquence de coupure et recalage) et enfin, en parallèle, un systeme "basique" qui puisse donner à peu près la tonalité et permettre de voir si les réglages de niveau de chaque voie ne sont pas trop dispersés ou encore un sonomètre avec disque-test. Le mieux étant une mesure genre Tact ou autre PC qui puisse donner les retards pour les convertir en calage de phase physique. Je suis pas trop fort là dessus mais ça doit pouvoir se faire.
 
J'ai quand meme été surpris par les Flying Mole, des amplis de la taille d'un CD Rom qui se permettent de tenir les Onken de manière fort correcte. Il faudra que je réecoute ça dans d'autres conditions.

Raoul Comme à chaque fois, ce fut encore trop court.
 
Le délai qui sépare deux écoutes ne me permet pas d'être certain de progresser à chque fois. Tout au plus, le fait de reproduire telle ou telle configuration donne l'assurance de repartir sur une base moins aléaoire.
 
Au chapitre des enseignements, je noterai le bénéfice retiré en posant la platine vinyle directement au sol. Samedi, elle était posée sur un cube ouvert sur un côté, et j'ai mis un peu de temps à me rendre compte que le son me paraissait plat. Dimanche, entre deux disques, j'ai entrepris de la remettre au sol. En prenant la caisse entre les mains, j'ai bien ressenti comment lle résonnait en réaction aux vibrations transmises par les enceintes. Et l'écoute a tout simplement été transfigurée. La mollesse constatée la veille avait laissé place à un son devenu tout de suite plus tendu.
 
Pour ce qui est du déroulement des écoutes, c'est un fait que trop nombreux sont ceux qui interviennent pour faire modifier ou modifier eux-mêmes les réglages. Comme dit Alain, il n'y a pas de maître de cérémonie pour cadrer la manifestation.
Le fait est que d'une part, nous n'avons pas suffisamment avancé dans la maîtrise du système pour fonctionner selon un protocole bien établi.
D'autre part, ces séances sont aussi nos séances de travail. C'est le où jamais pour faire nos essais. Et on est un groupe où tout le monde a un avis sur tout, et qu'on trouve ça très bien !
 
Il est de plus en plus évident que le fait de ne pas disposer d'un local permanent pour laisser le système en place est un handicap majeur.

nous rejoindre • 
join us •