initiative Piuma en qualité studio

La question de la compression de la dynamique agite régulièrement le milieu des amateurs de belle restitution sonore. Malheureusement, la tendance imposée par le marché de masse est d'aller toujours vers davantage de compression, pour abreuver les médias anémiques (smartphone, enceintes d'ordinateur, flux à faible résolution ...).
Un de nos membres propose une initiative qui va à l'encontre de cette tendance. Mélomanes et Audiophiles Associés s'y associe et apporte son soutien à ce projet.

La naissance et le développement du projet sont à retrouver sur le forum dans le fil initiative Piuma en qualité studio. On laisse Raoul développer.

agenda

La souscription a convaincu 58 personnes. Le vinyle va être tiré à 100 exemplaires, dont 39 ont trouvé preneur auprès de 35 amateurs, les 23 autres ont adhéré au principe du soutien sans acquisition du vinyle.

Une mention particulière pour :

Le mix studio est à disposition pour ceux qui ont confirmé leur souscription. Quant aux retours de la part de ceux qui ont écouté, c'est à lire sur ce fil du forum.

avancement en novembre/décembre

La déclaration à la SDRM/SACEM est faite.
Muni de la référence du CD existant, récupérée dans la base de données de la SACEM, on entame une opération de saisie détaillée quelque peu fastidieuse : caractérisation du support à produire, saisie des morceaux avec le détail des détenteurs de droit, les éxécutants.
(promis je réfléchirai à deux fois avant de m'occuper d'un bigband ou d'un orchestre symphonique !)

Les instructions définitives ont été données aux graphistes, on attend le retour de leur travail sur les visuels, pochette et macarons.

Échanges avec l'usine de pressage à fins d'établir le contrat de service qui va régir l'ensemble du processus de fabrication, incluant la prestation de la gravure des laques.
J'avais eu contact avec deux graveurs dans mes recherches préliminaires, l'un des deux travaille régulièrement avec l'usine sélectionnée.

Pour loger cette activité, une micro-entreprise du nom de AKELSON a été créée (déclaration URSSAF et aux impôts, dépôt de marque à l'INPI, dépôt de nom de domaine, ...).

( le logo est une création de Philippe )

Une gestion informatisée se met en place à mesure des besoins, hébergée sur la plateforme technique de Mélaudia, ce qui permet de partager les outils développés pour la gestion de l'association.

depuis fin décembre/janvier

Un montage du mix spécifique aux quatre faces du format vinyle a été finalisé et livré au presseur, qui coordonne la réalisation de la gravure et la galvanoplastie.
Les fichiers avaient été examinés par le studio de gravure, diagnostiqués bons en l'état pour la gravure vinyle. Aucune compression, aucune égalisation, aucune intervention de quelque sorte que ce soit ne sera nécessaire.

Le choix du grammage fait débat. Les tests pressing ont de ce fait été commandés en double, en 140g et en 180g. L'écoute comparative sera juge, dans quelques semaines.

ce qui se profile en février/mars

Le processus de fabrication est lancé auprès de l'usine de pressage. Je vais prochainemenr recevoir les test pressings.
J'ai sélectionné quelques points d'écoute chez/avec/par les amis, en plus de l'examen et l'écoute de contrôle que j'effectuerai chez moi.
À l'issue de cette étape, le signal pourra être donné pour lancer la fabrication proprement dite. Les vinyles devraient arriver sur les platines courant mars.

Parallèlement, avec les graphistes et en coordination avec les artistes, le travail sur les visuels pour la pochette avance et devrait aboutir en raccord avec ce calendrier.

les déclencheurs

Ce projet est né de la conjonction de plusieurs faits, évènements, observations et réflexions.

1. En décembre 2019, la classe des techniques du son de Jérôme Hallay (Conservatoire de Tarbes) rejoint la résidence d'artistes du duo Cirla/Trolonge à Luz Saint-Sauveur, pour l'enregistrement de leur nouvel album (reportage publié sur le forum).
Le CD sort quelques mois plus tard. L'écoute s'avère décevante, révèlant malheureusement l'application d'une compression excessive (compte-rendu d'écoute plus loin dans le même fil).

2. Dans l'interview parue sur le webzine canadien Magazine Audio, Isabelle et Joël font part de leur regret de ne pas voir sortir leur disque en vinyle.

3. De nombreux fils de discussion sur le forum traitent de sujets afférents au vinyle, celui-ci plus particulièrement aborde la question de savoir en quelles circonstances et "Pourquoi on peut s'autoriser à préférer le vinyle au numérique".

4. Au cours de l'été 2019, je fais la connaissance de Simon et Francesca, un couple de trentenaires qui forme le projet d'installer une usine de pressage de disques vinyles à Marciac.
Je les croise régulièrement comme voisins, ce qui me permet de suivre l'avancement de leur projet et me donne l'occasion d'appréhender petit à petit les contours du domaine de la fabrication du disque vinyle.

le projet

Cette initiative consiste, à partir du mix studio, à proposer à la souscription une édition vinyle, réalisée dans le respect de la captation d'origine. Le choix s'est porté sur un double vinyle maxi 45T pour loger confortablement 40 minutes de musique.
Les amateurs les plus curieux seront ravis de disposer du mix studio, pour effectuer toutes les comparaisons possibles et imaginables.

Pour la première fois, je saurai exactement d'où vient ce qu'il y a sur le disque et comment ça a été fait de bout en bout. C'est ce que je veux partager avec vous.
Pour permettre à chacun de se rendre par lui-même, à fins d'évaluation, un extrait des 12 titres en 24/48 est en téléchargement libre.

combien ça coûte

Dans le cadre de la souscription, le vinyle double 45T maxi est proposé au prix de 45EUR (scellé, emballage compris, port en sus).
On peut aussi apporter son soutien à l'opération sans acquérir le vinyle pour 25EUR.

Dans les deux cas de figure le souscripteur reçoit une copie du mix studio en 24/48.

la souscription

On rejoint la souscription, pour les participants au forum en postant un message à la suite sur le fil initiative Piuma en qualité studio, sinon sur mon adresse rliyung AT hotmail POINT com.

dans la presse

une insertion dans le magazine HAUTE FIDÉLITÉ numéro 249 (février/mars 2021)

récapitulatif des liens cités


quelques interrogations

ceci n'est pas un achat groupé

Certains se sont interrogés sur cette initiative, en la comparant à un achat groupé.
Un achat groupé s'organise sur la base de la fourniture d'un produit, défini dans son contenu et dans son prix. Le promoteur faisant bénéficier la communauté de son savoir-faire, de sa capacité d'organisation, ...
L'opération d'achat groupé trouve sa conclusion lorsque l'ensemble des acheteurs ont reçu le produit objet de l'opération. Elle cesse d'exister à partir de ce stade.

Cette initiative Piuma a démarré dans le même esprit : la convergence d'intérêt de la part d'un groupe d'amateurs, à partir d'un mix studio "faire" un vinyle qui réponde aux plus hautes exigences de qualité, hors de toute compromission d'ordre commercial.
À partir de là, le projet va prendre un cheminement singulièrement différent d'un achat groupé. Les étapes à franchir vont nécessiter de coordonner des actions à confier à diffférents prestataires :

La première spécificité de l'opération consiste pour chacune des étapes de fabrication à sélectionner l'intervenant, le prestataire adéquat.

Deuxième caractère distinctif, cette opération est une première, le souhait de l'ensemble des souscripteurs, avant même d'en voir le résultat est qu'elle soit suivie d'autres opérations de même type.

La troisième spécificité concerne le coût. Les postes de dépense ne pouvaient pas tous être identifiés et quantifiés avec précision dès le départ. On pouvait avoir une vague idée de certains coûts, il a fallu avancer dans le projet pour les voir se préciser. On ne s'étonnera pas que la balance financière n'ait cessé d'osciller à mesure que d'un côté les postes de coûts se précisaient et de l'autre avec l'évolution des promesses de souscription.

La quatrième spécificité concerne l'équilibre financier. D'emblée, un prix final a été fixé, pensé comme réaliste par rapport aux prix du marché, ni bradé ni surévalué. L'enjeu était d'avoir un nombre de souscripteurs suffisant pour couvrir les débours. Avec trop peu de souscripteurs, l'opération aurait tourné court, au dela du point d'équilibre, l'opération devient bénéficiaire. Ce bénéfice éventuel a déjà trois destinations : nourrir le projet suivant, contribuer aux frais de la plateforme Mélaudia, rémunérer les artistes.
À ce jour, l'opération est à peu près viable seulement parce que quelques souscripteurs ont consenti un apport supplémentaire sur le principe d'une avance qui sera remboursée par les ventes ultérieures.

articulation avec la communauté Mélaudia

Ce projet est né de la volonté, de l'envie, de l'enthousiasme d'amateurs de la communauté Mélaudia pour accéder à une production dont le processus de fabrication ainsi que les critères de qualité sont parfaitement traçables. Tous éléments qui nous échappent dans ce que nous procure le marché du disque.

Si j'ai créé une micro-entreprise, c'est pour être au net avec le fisc, c'est pour avoir une façade dans la relation avec les artistes, les collectifs d'artistes, les institutions, les partenaires et prestataires professionnels, c'est pour se donner un cadre de gestion sur la durée.
Une nécessité qui découle de la mise en place de cette opération.